JAIMESIMARD_zpsfc3f196f

2013/01/11

Cette chronique sur la rénovation aurait pu s’intituler « Les belles histoires des pays d’en haut » mais nous ne sommes pas à Saint-Adèle ! Il s’agit pourtant d’une belle histoire, une histoire d’amour entre un couple et ses armoires de cuisine. Tout a commencé à Saint-Marc-des-Carrières dans la maison de Remy Vohl et Claire Julien, il y a plus de 35 ans. Notre voyage dans le temps nous ramène lors des Jeux olympiques de Montréal en 1976 et de la découverte Nadia Comaneci. Les Trudeau, Bourassa, Jean Drapeau, René Lévesque – e t Joseph Gilles Lamontagne à la ville de Québec – coloraient alors la vie politique, alors que les Glorieux de Montréal avec les Lafleur, Gainey, Robinson, Tremblay et Ken Dryden peuplaient nos rêves de victoire.

C’est ainsi qu’ils s’installèrent, Remy et Claire, dans leur nouvelle maison. Pour le jeune couple, le moment où il fallut organiser son chez-soi vint rapidement. Et, en bons Québécois, ils se demandèrent par où commencer, sinon par la cuisine? À l’époque, l’industrie des armoires de cuisine n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui. Trouver une solution qui convenait à leur goût et leur vision s’avérait un réel défi. La plupart des armoires préfabriquées ne répondaient pas à leur besoin, et les armoires sur mesure provenant d’un charpentier ne répondaient simplement pas à leurs attentes esthétiques. Un jour Claire reçut un appel de son frère qui travaillait dans le milieu de la construction à Québec. Il l’invita à venir voir des armoires conçues sur mesure par une petite compagnie située dans la Côte-de-Beaupré.

Malgré les 182 kilomètres qui séparaient Saint-Marc-des-Carrières de Saint-Tite-des-Caps, le couple décida de rendre une petite visite à la menuiserie familiale. À leur arrivée, Camille Simard, alors président de la compagnie, les accueillit chaleureusement. Remy remarqua immédiatement l’attention apportée à la robustesse et à la finition des armoires. Quant à Claire… On pouvait lire dans leurs yeux qu’ils avaient enfin trouvé ce qu’ils cherchaient. Quelques semaines plus tard, Remy et Claire profitaient de leur nouvelle cuisine, celle qui a vu grandir leurs quatre enfants.

Plus de trois décennies plus tard, le jour vint où on dut redonner à la cuisine du ménage, un air de jeunesse. Ensemble, Remy et Claire entreprirent une recherche sur Internet, désireux de renouer avec la compagnie qui les avait si bien servis à l’époque. Après seulement une brève recherche et quelques mots clés, ils étaient déjà en mesure de fureter les nombreuses galeries de réalisations, rubriques et capsules-conseils qui constellent le populaire site Internet du fabricant d’armoire de cuisine. Il ne leur en fallait pas plus pour, de nouveau, prendre rendez-vous et planifier un petit voyage aux portes de la région charlevoisienne.
Lors de la prise des mesures pour le devis, le représentant de Simard Cuisine et Salle de bains qui rendit visite à Remy et Claire y découvrit une cuisine presque dans son état original. Après plus de 30 ans, il observa combien la robustesse de la construction avait résisté à l’œuvre du temps et de la petite famille.
L’admiration qu’éprouve le couple pour Simard Cuisine et Salle de bains révèle des atouts importants de l’entreprise familiale : le souci du détail et l’amour du travail bien fait, qui honorent toujours la mémoire de Roland Simard, fondateur de l’entreprise.

Non seulement Remy et Claire profiteront bientôt de leur nouvelle cuisine, mais ils auront également le bonheur d’y voir grandir leurs petits-enfants.

Billet récent :

Créer un compte!
Vous avez oublié votre mot de passe ?