2013/11/06

Les 8 et 9 novembre 2013, l’Association des fabricants et détaillants de l’industrie de la cuisine du Québec (AFDICQ) tiendra dans Charlevoix la 35e édition de son Congrès annuel. À cette occasion, Simard cuisine et salle de bains aura le privilège d’accueillir quelques 300 congressistes invités à prendre part à une visite industrielle. Reconnue parmi ses pairs pour son sens de l’innovation et sa chaine de production à la fine pointe de la technologie, l’entreprise de St-Tite-des-Caps profitera ainsi de cette opportunité pour partager son savoir avec l’ensemble de l’industrie.

« Au cours des 10 dernières années, notre entreprise a multiplié son chiffre d’affaires par huit en investissant, bien sûr en technologie, mais surtout en impliquant nos travailleurs dans les nombreux changements nécessaires afin d’obtenir de tels résultats. Le message que nous voulons lancer est simple : il faut innover sur tous les fronts pour progresser », indique Mathieu Simard, président de l’entreprise hôte.

Chaque année, l’AFDICQ choisit le lieu de son congrès en fonction de l’entreprise qu’elle souhaite faire découvrir à ses membres. Fortement appréciées, ces visites industrielles récoltent un taux de participation sans cesse croissant. Cette année, le choix de Simard cuisine et salle de bains s’imposait par lui-même, permettant par ricochet d’engendrer des retombées financières importantes sur tout Charlevoix.

« En tant qu’association, nous sommes privilégiés de pouvoir compter sur la volonté et l’ouverture de l’entreprise qui nous accueille. Mettre ses installations à la disposition de près de 300 personnes pour une visite industrielle n’est quand même pas pratique courante dans la plupart des secteurs manufacturiers au Québec », fait valoir Virginie Cloutier, directrice générale de l’AFDICQ.

Tout comme plusieurs secteurs manufacturiers, celui de la fabrication d’armoire de cuisine fait aussi face à l’ouverture des marchés. La concurrence ne vient plus seulement de la ville voisine, mais également d’autres pays. Pour que l’industrie québécoise demeure compétitive et tire son épingle du jeu, des initiatives comme ces visites industrielles entre membres d’une même industrie peuvent avoir un effet bénéfique à long terme.

« Pour le Québec, cette industrie représente des milliers d’emplois. Si, en ouvrant nos portes, nous pouvons inspirer d’autres fabricants et ainsi les pousser vers l’amélioration de leur processus et les aider à demeurer compétitifs, c’est toute notre industrie qui en sortira plus forte », souligne Mathieu Simard en terminant.

Nouvelles récentes :

Créer un compte!
Vous avez oublié votre mot de passe ?