Dans une cuisine, les contreplaqués, les placages, les coupes et les agencements, sont des procédés d’arrière scène auxquels le consommateur moyen s’attarde peu. Par contre, chaque technique révèle les caractéristiques uniques du bois ce qui influence le caractère de vos portes d’armoires de cuisine.

 

Choisir une essence de bois pour ses armoires de cuisine implique de savoir comment cette essence est obtenue. Il existe différentes techniques pour tirer des planches d’un arbre. Voyons d’abord la technique du déroulage. Dans la pratique, il s’agit de dérouler un arbre sous une lame, pour en retirer une feuille. Cette technique spécifique permet de révéler un aspect final de grain sauvage et une couleur uniforme.

Une autre technique est celle dite du tranchage. Par ce procédé, on tranche un arbre dans le sens de la longueur. Cette technique offre 4 options de tranches qui sont sur dosse, sur quartier, sur rive et sur semi-déroulé. Lorsqu’elle est utilisée, la technique du tranchage aide à révéler un grain défini et des arches appelées cathédrales. La technique dite par quartier permet, quant à elle, de révéler un grain droit.

Au delà de ces techniques, il existe ce qu’on appelle communément les agencements. On a d’abord l’agencement à effet de livre. Dans celui-ci, les motifs de l’arbre se révèlent en répétition. De ce fait, la couleur peut varier d`une feuille à l’autre. On trouve également l’agencement à plat dans lequel les motifs sont répétés, mais sans effet miroir.

Enfin, il existe un agencement à effet de planche. Il offre un rendu de bois solide. On n`y trouve pas de répétition de motifs. On considère que c’est l’un des meilleurs agencements pour donner de la consistance à une pièce.

Créer un compte!
Vous avez oublié votre mot de passe ?